En cette semaine où ses « Mémoires d'un amnésique »* sont à l'honneur dans l'émission de Pierre Charvet  sur France Musique chaque jour un peu avant 14h, je ne résiste pas à l'envie de vous offrir un petit florilège de citations d'Éric Satie, ce musicien (presqu') autodidacte, résolument original, né le 17 mai** 1866 à Honfleur. Cette petite ville portuaire et néanmoins normande doit avoir quelque chose de particulier car on y recense un nombre impressionnant d'artistes ou d'écrivains qui y sont nés, entre autres : Eugène Boudin, Alphonse Allais, Henri de Régnier...... Fondamentalement rebelle, Erik Satie ne supporte pas la férule des professeurs au Conservatoire, écorché vif, blessé au cœur par ses brèves amours avec Suzanne Valadon, il se barde d'humour et d'auto-dérision, tout en cultivant un côté mystique (il créa une église dont il resta le seul fidèle) ce qui ne l'empêcha pas, plus tard de virer communiste à sa façon.

 

*Mémoires d'un amnésique
[Petite bibliothèque des ombres]

 

** Tiens, un 17 mai, comme moi

 

« Quand j'étais jeune, on me disait :  "Vous verrez quand vous aurez cinquante ans". J'ai cinquante ans, et je n'ai rien vu.  »

 

« Se mettre à plat ventre, c'est bien. Toutefois cette position est incommode pour lécher la main de celui qui vous donne des coups de pied au derrière.  »

« Si vous voulez vivre longtemps, vivez vieux. »

« L'homme prétend qu'il a été crée à l'image de Dieu. C'est possible, après tout. »